Chez Dédale, comme notre travail c’est de cultiver, entretenir et faire grandir les Richesses Humaines de l’ESS, on guide et conseille les entreprises de l’ESS sur leurs questionnements RH. Oui, évidemment.

Mais comme il n’y a pas de raison de s’arrêter à ça, on cherche aussi à faire se rencontrer « l’offre et la demande d’emploi ». Autrement dit, les entreprises et celles et ceux qui cherchent à les rejoindre. Dans les meilleures conditions possibles, de préférence. Meilleures, pour nous, c’est meilleures pour les deux : pour les entreprises, pour les candidat-es.

Et il y a plein de façons de faire ça. Par exemple, organiser une Journée de l’Emploi Social et Solidaire, lancer une Communauté interdite aux employeurs, provoquer des moments de partage et de réflexions autour du travail et de l’emploi dans l’ESS… Par exemple.

Mais aussi, parce que parfois c’est utile ou pertinent, on accompagne régulièrement individuellement des personnes, jeunes ou beaucoup beaucoup moins jeunes. Qui, elles- aussi cherchent à donner du sens à leur travail.

Accompagner vers l’emploi ?

Alors oui, on aurait pu appeler ça du coaching, histoire d’être en phase avec le langage RH en vogue en ce moment. Mais tout bêtement, nous on appelle ça : accompagner les gens. Parce qu’on fait avec eux un bout de route ensemble dans leur chemin vers et dans l’emploi social et solidaire. Et qu’on ne croit pas, au fond, que les gens aient besoin d’être coachés. Juste, partager notre expérience et notre savoir-faire en matière de recherche d’emploi avec eux, c’est déjà pas si mal, non ?

Tiens, pour info, ça marche d’ailleurs. Et même plutôt bien.

Aujourd’hui, on fête notre 39ème mail d’adieu !

Bonjour Philippe, j’espère que vous allez bien ? Moi oui, j’ai une super nouvelle : on va devoir arrêter l’accompagnement, je démarre le boulot dans 15 jours, suis super contente !! Bon du coup, je profite des 15 jours qui restent pour prendre un peu de vacances avant d’attaquer, parce que ça s’annonce passionnant. Grand merci à vous, et on reste en contact, d’accord ?

Evidemment qu’on reste en contact. En tous les cas, on essaiera. Parce que nos vies trépidantes vont forcément nous éloigner. Quoique, l’ESS, au fond c’est un petit monde, et si j’ai bien fait mon boulot, je vous ai parlé de l’importance d’entretenir son réseau. Et puis, plus simplement, parce qu’apprendre de temps en temps que tout va bien pour vous, c’est quand même un sacré plaisir pour nous 😉

Au fait, comment ça se passe, ces accompagnements ?

Les grandes lignes, on vous les présente là, dans cette petite vidéo. Mais vous avez le droit de vouloir en parler en direct avec nous, et pour ça, rien de plus simple, contactez-nous ici . Nous on a rien contre, au contraire, on adore ça !

PS : oui, vous avez raison, on aurait pu attendre le 40ème pour en parler. Mais chez Dédale, on est toujours un peu « en marge ». Et quand on est content, on partage. Sans attendre.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.